Cav’âge en Bugey

L’évènement s’appelle « Cav’âge en Bugey » et aura lieu le 29 juin 2022. Si son nom évoque la recherche des truffes, c’est qu’il y a un lien. Diamant noir, la truffe est un des arômes que l’on peut retrouver dans les vins AOC du Bugey, dont les ceps se nourrissent de la minéralité géologique du sous-sol. Pour célébrer le lien entre terroir, sous-sol et vins, le Syndicat des vins du Bugey procèdera fin juin à la descente de 800 bouteilles de ses 8 appellations dans les grottes de Cerdon, pour un vieillissement exceptionnel jusqu’en novembre 2024.

En Bugey, la géologie est mère de bien des particularismes. Les grottes préhistoriques de Cerdon en sont un exemple frappant : des failles sans âge ouvrant la terre en deux à des profondeurs inimaginables depuis la surface, un véritable dédale souterrain de salles, boyaux, stalactites et stalagmites. A l’intérieur, l’hygrométrie et la température en font des caves naturelles idéales pour veiller au vieillissement des vins du Bugey. La géologie du Bugey, c’est aussi ce sous-sol spécifique à dominante calcaire, mais aussi argileux et parfois graveleux, issu des dernières glaciations, dont se nourrissent les vignes. Entre mont et vallée, jusqu’au pied du Grand Colombier, le terroir bugiste s’étage de 220 à 550m d’altitude : une vraie richesse pour les 5 cépages principaux et les 6 cépages secondaires des vins AOC du Bugey. Cette diversité donne des arômes singuliers et marqués, comme les notes de truffe blanche dont s’enrichit la Roussette en vieillissant.

Vous l’aurez compris, le lien entre terroir, sous-sol et vins est précieux et extrêmement singulier. Nul par ailleurs qu’ici les vins n’auront le goût du Bugey. C’est pour célébrer ce lien, et mettre en lumière les connexions entre le savoir-faire des hommes et le pouvoir de la nature que le Syndicat des Vins du Bugey procèdera à l’immersion de 800 bouteilles de ses 8 appellations dans les grottes de Cerdon. Le vieillissement « souterrain » durera jusqu’en novembre 2024 puis les vins seront remontés pour une dégustation exceptionnelle lors d’une soirée de gala à l’institut Bocuse, complétée d’une vente aux enchères au profit de la Fondation Goodplanet.

S’il fallait encore une preuve que les vins du Bugey se conservent, en voilà une !

Commentaires
Nos derniers articles