Accords mets de fête et vins effervescents du Bugey !

AOC Bugey Brut et AOC Bugey Montagnieu Brut : des bulles de l’apéritif au dessert

Issu de la méthode traditionnelle, l’AOC Bugey Brut / Montagnieu est l’effervescent incontournable des moments de fête, made in Bugey. Chardonnay, Jacquère et Molette pour l’AOC Bugey Brut, Altesse, Chardonnay et Mondeuse pour l’AOC Bugey Montagnieu Brut, l’assemblage de ces petites pépites bugistes est propre à chaque vigneron, donnant ainsi des vins parfois plus marqués sur le fruit, ou plus aériens, plus droits ou encore plus beurrés. Un vigneron, une personnalité et un AOC Bugey pour l’exprimer. Dans tous les cas, tous sont issus de la Méthode Traditionnelle : 9 mois d’élevage minimum sur lie pour les AOC Bugey Brut et 12 mois minimum pour les AOC Bugey Montagnieu. Ces effervescents à la robe or et aux fines bulles marquent par leur finesse et leur élégance, ce qui en fait les compagnons parfaits des préparations festives. On les invite dès l’apéritif, en cocktail avec une crème de fruit pour un kir façon bugiste, ou nature en accompagnement de gougères au Comté, de croquilles aux escargots ou de feuilletés de la mer. Lorsqu’arrivent les entrées de fête, l’AOC Bugey Brut / Montagnieu reste l’hôte de vos verres, pour souligner une jolie terrine de poissons, une timbale de fruits de mer ou pourquoi pas un saumon fumé et quelques huîtres. Au dessert, l’AOC Bugey Brut / Montagnieu a encore une carte à jouer. Avec des macarons, une bûche vanille ou aux fruits du verger, une galette bugiste bien entendu ou un entremets glacé, sa finale tout en fraîcheur est la touche bugiste des desserts de fête de fin d’année. Envie de mettre un peu de couleur dans vos verres ? Pensez encore au Bugey Brut Rosé !

AOC Bugey Cerdon : la gourmandise à l’état pur

Rosé pétillant demi-sec issu de la méthode ancestrale, l’AOC Bugey Cerdon est une ode aux fruits, la cerise, la framboise, la fraise des bois. Gourmand par nature, cet effervescent typique du Bugey est l’atout cœur des moments festifs, autant pour sa singularité que pour sa diversité d’accords. On le convoque dès l’apéritif, nature pour le plaisir avec quelques sablés à la tomate confite, ou en cocktail avec une crème de fruits rouges et une larme de gin. Sa meilleure carte, le Cerdon l’abat aux desserts, avec les bûches à la framboise, les entremets cassis ou griotte. On lui adjoint aussi les services aromatiques des vacherins vanille/fraise, des verrines aux fruits rouges, des macarons à la mûre. Côté chocolat, ouvrez une bouteille d’AOC Bugey Cerdon avec les Royal ou Trianon, les desserts au praliné, les charlottes à la mousse chocolatée. Gourmand, convivial, délicat le Cerdon s’invite aux tables de fête et fait pétiller les moments à partager.

Passez de belles fêtes avec les vins AOC du Bugey  !

Commentaires