Les accords de fête, de l’apéritif au dessert !

L’apéritif est la meilleure scène d’expression de l’AOC Bugey Brut. Léger et pétillant, toujours d’une belle finesse, il sera le compagnon parfait de vos gougères au comté, de vos feuilletés salés ou de vos mousses de poissons. Il s’imagine tout aussi bien en cocktail dans une version bugiste du kir royal.

En entrée, avec les huîtres et fruits de mer, quel meilleur conseil que de reprendre un verre d’AOC Bugey Brut ! Sa douce pétillance est toute indiquée pour catalyser les saveurs iodées. Si la préférence va aux vins tranquilles, le Bugey Chardonnay s’impose alors. Sur les entrées plus cuisinées comme le foie gras ou même les escargots au beurre persillé, optez les yeux fermés pour une Roussette du Bugey et ses notes d’agrumes et de fleurs blanches.

A l’heure des plats de fête, bien sûr deux écoles. Avec vos plats de poissons ou vos volailles à la crème, choisissez un manicle blanc vinifié en fûts de chêne. Très aromatique, d’une belle richesse rappelant parfois le fruit confit ou le miel, il est l’atout cœur des poissons en sauce ou des volailles de Bresse à la crème (de Bresse toujours) et aux morilles. Pour vos viandes rouges ou vos volailles rôties et farcies, on fait son marché dans les vins rouges du Bugey. La Mondeuse raffole des plats marinés et épicées. On l’invite d’office avec un rôti de chevreuil, un civet de sanglier ou une dinde fermière relevée d’une farce bien assaisonnée. Sur vos pièces de bœuf, façon Wellington, tournedos Rossini ou simplement poêlées avec quelques châtaignes, convoquez un Pinot Noir gouleyant et fruité.

A l’heure du fromage, le vin blanc reste le meilleur allié pour profiter et des arômes du vin et de ceux du fromage, sans compter qu’il est beaucoup plus digeste à la rencontre des protéines de lait. Du vin blanc donc. On choisit un Chardonnay ou une Roussette du Bugey. Pour les aficionados du vin rouge, optez plutôt pour un Pinot Noir.

Quand vient la bûche de Noël, il est l’heure de déboucher l’AOC Bugey Cerdon. Avec les bûches aux fruits rouges, les macarons framboise, griotte ou myrtille, l’accord est parfait. Et le Cerdon est tout autant recommandé sur les desserts au chocolat noir, bûche, trianon, marquise ou bonbons chocolat. Pour profiter pleinement de ses arômes gourmands, veillez toujours à le servir bien frais.

En Bugey, les fêtes de fin d’année pétillent de saveurs. Convoquez dans vos verres quelques-uns de ses nectars pour réveillonner bien accordés !

Commentaires