Retour à la liste

Coteau de Manicle : Fleuron du Bugey

Ils nous racontent...

L’aire de production Manicle, d’une dizaine d’hectares seulement, est un micro joyau composé de parcelles exposées plein sud, sur les communes de Cheignieu-la-Balme et Pugieu, à l’aplomb d’un monolithe de calcaire qui emmagasine les rayons du soleil en journée pour les resituer la nuit. Pépite au sein de l’AOC Bugey, exploitée par une poignée de viticulteurs seulement, le Manicle est travaillé comme un grand vin, sur lie, pour un plein développement des arômes, une minéralité et un fruité exceptionnels. Souvent comparé en qualité aux vins de Bourgogne, il est, à juste titre, l’un des fleurons du Bugey que sa rareté rend d’autant plus désirable. Chez certains vignerons, il faut d’ailleurs réserver son vin à l’avance pour avoir la chance de porter à ses lèvres l’or du Bugey !

Si la présence de vignes sur le coteau de Manicle remonte au 15ème siècle, il faut attendre le 19ème pour que des ceps de pinots noirs, typiquement bourguignons, y soient plantés, et donnent ainsi naissance à l’histoire de cette petite appellation qui a toute d’une grande. Le Manicle rouge, issu du cépage pinot noir, est une gourmandise de fruits noirs, la cerise, la mûre, le cassis, avec ce rien d’épicé presque poivré synonyme d’une belle longueur en bouche. La bouche justement est gouleyante, les tanins présents mais joliment fondus. A la suavité, le nectar ajoute l’élégance, qui gagne en caractère en vieillissant avec des notes tendant vers la griotte et le pain d’épices. Le Manicle blanc, issu du cépage chardonnay, est quant à lui un modèle d’équilibre entre minéralité, tension, acidité et sucrosité. Elégamment structuré, il laisse d’abord échapper des notes d’amande, des touches florales et vanillées avant d’évoluer avec le temps vers des arômes plus concentrés de miel et de fruits confits qui en font le compagnon de prédilection des poissons et quenelles de brochet, des fromages affinés ou volailles à la crème et aux morilles.

Domaine Monin

Parmi la poignée d’exploitants des coteaux de Manicle, le Domaine Monin à Vongnes, repris par Charles Varin-Bernier, Vigneron-Récoltant et Maître Fromager Affineur, perpétue savoir-faire, goût des bonnes choses et authenticité bugistes depuis plus de 80 ans. Elevage en barrique de chêne français, caveau dans une ancienne maison forte de la Maison de Savoie, passion et respect, le Domaine Monin met en bouteille le meilleur jusqu’à obtenir de grands vins de garde, riches et souples. Le Cru Manicle, rouge et blanc, représente environ 20% de la production du Domaine, dont la culture des vignes est en cours de conversion à l’agriculture biologique, soignées et entretenues exclusivement avec des produits bio ou bio contrôlés.

Domaine du Château des Eclaz

A Cheignieu-la-Balme, Jean-Pierre Gros et Michel Roussille ont rendu vie au Domaine du Château des Eclaz, ancienne propriété du baron d’Empire Bouvier des Éclaz, contemporain et cousin du gastronome Brillat-Savarin. De cette maison forte du XIVème qu’ils ont acquise en 2017, inscrite aux monuments historiques, ils ont fait un nouveau joyau dont les vignobles produisent à nouveau quelques nectars de l’AOC Bugey. Le château des Éclaz possède plus de 5 hectares dont 3 hectares de cru Manicle.

Caveau Bugiste

Le Caveau Bugiste, 50 ans d’histoire, est l’un moteur de la renaissance des pépites viticoles du Bugey. Situé à Vongnes et né en 1967 du projet ambitieux de 6 enfants du pays de sublimer, sous l’impulsion d’un modèle économique unique, les vins du Bugey, le caveau Bugiste multiplie les initiatives pour mettre en lumière son terroir. Aujourd’hui association de 2 vignerons seulement, Yannick Chaudet et Clément Metge, le caveau exploite 45 hectares dont 6 en crus Manicle. Fondatrice de la Confrérie du Grangeon de Manicle et certifiée HVE, l’exploitation est une fière ambassadrice du Bugey.

Domaine Bärtschi

A Boyeux-Saint-Jérôme, Clément Bärtschi, ancien professionnel du rugby à Romans et patron des vinifications chez Michel Chapoutier, a repris en 2019 des vignobles dans le Bugey, sur les coteaux de Manicle. Grand savoir-faire, délicatesse, du talent à revendre, le tout jeune Domaine Bärtschi fait dans la recherche de l’excellence. Conversion en bio et application des principes de la biodynamie, il prône une  viticulture et une vinification respectueuses pour un vrai reflet du terroir dans les bouteilles.