Le Bugey à travers les âges, rencontre avec l’Histoire

Depuis le paléolithique, la terre du Bugey a gardé des traces de toutes ses occupations successives. S’il l’on tend l’oreille, l’on entend encore les vestiges murmurer. Curieux d’un jour ou de toujours, aventuriers des temps modernes : remontons les couloirs du temps à la découverte des multiples facettes historiques du Bugey. Activation du sas spatio-temporel !

Destination Cérin

Hameau de la commune de Marchamp au nord-ouest de Belley, il y a 145 millions d’années.

Les fossiles de poissons et de reptiles retrouvés ici attestent de la présence d’une lagune tropicale, caressée par des eaux chaudes et protégée par un massif corallien. Qui aurait pu croire qu’au Jurassique le Bugey ressemblait aux Seychelles ! C’est aux dépôts de boues calcaires que l’on doit l’emprisonnement de micro-organismes témoignant de l’incroyable passé paléontologique de Cérin.

 

Cap sur le magdalénien, il y a 12 000 à 10 000 ans

A Cerdon, les hommes préhistoriques avaient choisi de s’établir dans des cavités naturelles s’enfonçant sous la terre, où l’on a retrouvé des outils, poteries, et ossements. Forteresses souterraines, les grottes de Cerdon n’ont jamais cessé de croiser l’humanité, à la haute-antiquité ensuite, dans les années 30 pour l’affinage du Bleu de Gex et aujourd’hui encore à travers les visites. Un must see d’un séjour en Bugey, couplé à une visite de cave bien entendu.

 

Direction Vieu-en-Valmorey

Remontons maintenant à l’Antiquité, à Vieu-en-Valmorey, un ancien vicus sous occupation romaine jusqu’au IVème siècle, comme témoigne l’ancien aqueduc souterrain. C’est ici aussi que Brillat-Savarin, le plus gastronome des magistrats français, avait établi sa gentilhommière. Autre vicus autre découverte avec le village d’Izernore, entre Nantua et Oyonnax. Dénommé Isarnodurum sous l’antiquité, le site abritait un temple gallo-romain dont on aperçoit encore les vestiges. Le musée archéologique voisin donne un aperçu complet de la vie de l’époque.

Cap sur le site de Montcornelles et sur le Musée du Bugey-Valmorey

Nouveau bond dans le temps avec le chantier de Montcornelles et son flashback plus vrai que nature en 1347, à la rencontre des bâtisseurs médiévaux. Tours de défense, maisons, four, tout est reconstruit avec les techniques de l’époque. A la fois chantier participatif, projet culturel et expérimental, le site de Montcornelles est une découverte ludique de l’histoire médiévale du Bugey.

Avant de fermer la porte des couloirs du temps, dernier bond au musée du Bugey-Valmorey. Artisanat, coutumes, collection de bois tourné, personnages célèbres, faune, paysage : le site propose un parcours dans le Bugey du 19ème siècle, à travers la vie quotidienne et l’histoire du territoire.

Fermeture du sas spatio temporel. Repus de connaissances, prenez maintenant le temps d’une dégustation de vin dans les vignobles et caves du Bugey. La vigne ici, c’est tout une (autre) histoire !

Commentaires
Nos derniers articles